Interviews

Syssi Mananga, Artiste-Musicienne Congolaise parle du Le coupé – décalé

«En tant que femme et maman, je dois aussi dire qu’il est vrai que les thèmes et paroles des sons coupé décalé donnent une image inappréciée de la femme et évoque la sexualité de façon lamentable», dixit l’artiste congolaise Syssi Mananga qui s’est confiée à Le Sursaut. Interview.

 

Après «Retour aux sources» votre premier album, c’est à l’Ivoirien David Tayorault que vous confiez les arrangements du deuxième en préparation. Pourquoi le choix de David et quelle couleur voulez-vous donner au prochain album ?

 

David Tayorault est une personne ressources incontestable de la musique africaine. On ne compte plus les tubes dont il est à l’ origine. Je fais confiance à son oreille de génie et à ses compétences techniques pour piloter les arrangements des prochains titres de Syssi Mananga. Dans Retour aux sources, les arrangements ont été faits à la suite d’échanges et d’essais avec mes musiciens à Brazzaville. Pour le deuxième album, j’ai voulu être guidée par un véritable professionnel qui pouvait comprendre mon style de musique (fusion des genres 100 % acoustique mais enraciné dans l’Afrique) tout en faisant des propositions pour y apporter quelque chose de nouveau. En plus, je n’en suis qu’au tout début de ma carrière et quelqu’un comme David avec sa longue expérience dans la musique et le showbiz pourra bien me conseiller dans ces domaines.

 

Le 8 mars 2015 vous avez donné à Abidjan pour un showcase. Jouer en Côte d’Ivoire vous a-t-il souvent obsédé quand on sait que de grands noms de la musique africaine y ont pris leur envol?

 

Je ne ressens pas de pression particulière. Au contraire, c’est plutôt de l’enthousiasme à l’idée de donner mon premier concert dans une ville qui a été, pour beaucoup d’artistes, un tremplin. J’aime Abidjan et j’ose espérer que ce sera réciproque !

 

Comment comptez-vous relever le défi de l’après «Retour aux sources» qui a reçu des appréciations positives et des critiques ? La pression est-elle forte ?

 

Retour aux Sources est sorti en 2013, c’est mon premier album. Il a été primé (2013) au Congo, par un Tam-tam d’or et internationalement par Rfi (lauréate en 2012 du concours Couleurs Talents). C’est clair que pour le prochain, j’ai envie de faire mieux. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis bien entourée ! Il y a le poète et ethnomusicologue Valen Guédé qui m’a aussi fait l’honneur de me proposer de chanter certains de ses textes, sans oublier les musiciens du groupe Sound Academy, dirigé par le charismatique Dr Adamo qui m’accompagnent avec brio.

 

Dans votre orientation musicale, vous fusionnez des sonorités Coupé décalé. Peut-on connaître les noms des artistes ivoiriens avec qui vous travaillez sur le nouvel album ?

 

Le prochain single de Syssi Mananga qui sortira en mars 2015, est un featuring avec Rico Amaj. Une fusion de rumba, dance hall et R&b et chanté en langues et en anglais qui va bousculer tous les maquis de Côte d’Ivoire, d’Afrique et d’ailleurs.

 

Récemment au Congo, le coupé décalé a été censuré par un communiqué ministériel pour dit-on préserver les bonnes moeurs. Quel est votre point de vue sur cette décision ?

 

En tant qu’artiste, je crois fermement à la liberté d’expression. Je me dis que les gens sont assez responsables pour faire le tri et choisir ce qu’ils ont envie d’écouter. Entant que femme et maman je ne trouve pas normal que des femmes se mettent dans ce bruit musical.

 

Comment vous êtes venue à la résolution de consacrer 15% du profit des ventes de ce premier album au projet dénommé Artistes en herbe qui consiste à offrir des instruments de musique aux enfants d’un orphelinat à Brazzaville ?

 

Suite aux explosions du 4 mars 2012 à Brazzaville, j’ai fait la connaissance de maman Marie- Thérèse, la responsable de l’orphelinat Nazareth de Mpila. L’orphelinat qui n’avait pas été endommagé, le plus grand traumatisme pour les enfants était d’ordre psychologique. C’est ainsi que j’ai pensé à faire quelque chose qui redonnerait le sourire à ces enfants. Cette action devait nécessairement se conjuguer avec la musique que je considère comme une passion, mais aussi comme un moyen de thérapie. C’est ainsi qu’est né le projet «Artistes en Herbe». Celui-ci vise à offrir des instruments de musique et donner des cours de musique aux petits pensionnaires d’orphelinats du Congo. Une partie des profits des ventes de l’album «Retour aux sources» servent à financer le projet. C’est merveilleux de voir que ces enfants qui, auparavant étaient timides et frustrés, sont désormais capables de chanter, danser et jouer de leur instrument avec confiance et fierté. Le projet couvre aujourd’hui quatre structures pour enfants vulnérables, dont l’orphelinat Nazareth, l’orphelinat Joseph Gaston, l’orphelinat Coeur Immaculé de Marie et le Centre Ephata pour enfants sourdsmuets. Plus de 100 jeunes enfants bénéficient ainsi chaque semaine de cours de chant, danse et musique.

 

Koné Saydoo

 

Source: Le Sursaut

 

Lauréate du concours COULEURS TALENT de RFI (Radio France Internationale) en 2012 être compensée par un TAM-TAM d’OR(Victoires de la Musique Congolaise) en 2013, Syssi MANANGA est une auteur compositeur-interprète, à la plume forte et à la voix envoûtante.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interviews

A lire dans Interviews

Interview avant miss Côte d'Ivoire 2019

Interview / Yves De Mbella: « Mes tenues de scène reflètent ma folie ou ma sagesse intérieure »

Team AS★juin 1, 2019
2016-06-08-PHOTO-00000870

Nikita en interview : « Je serai bientôt en tournée en Cote d’Ivoire »

Team AS★juillet 5, 2016
Image-7

Tiken Jah Fakoly : la voix de l’Afrique résonne à Darwin

Team AS★septembre 15, 2015
11863287_10200684018779743_826072230490768408_n

EMISSION 100 pour 100 hip hop Xa2chir – OLI de GARBA50

Team AS★septembre 7, 2015
unnamed (4)

A la rencontre de Lauretta Sanvee, Madame LSA PROD Africa, un talent silencieux

Team AS★septembre 4, 2015
DSC_0634

A la découverte de Ibrahim Diabaté

Team AS★juillet 27, 2015
%d blogueurs aiment cette page :